L’hydrogène vert, un avenir pour la ZAC ?

Entre les deux tours des élections législatives, nous apprenions par la presse locale que les élus du Comité d’Engagement et de Suivi des Portes du Tarn avaient validé, mercredi 8 juin, le projet d’implantation à horizon 2028 d’un site de production d’hydrogène renouvelable porté par la société H2V[1].

L’utilisation de l’hydrogène pour la mobilité est une des pistes pour décarboner le secteur des transports fortement émetteur de gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique. Préoccupés du devenir de la ZAC des Portes du Tarn et attentifs à la sauvegarde de l’environnement nous accueillons avec intérêt cette annonce.

Nous l’avons affirmé à plusieurs reprises : nous souhaitons, en tant qu’habitants du territoire, être associés aux différents projets de nouvelles activités sur la zone. Concernant le projet d’H2V, nous souhaitons d’ores et déjà des précisions sur ces caractéristiques, principalement et dans un premier temps, s’agissant d’une technologie de production par électrolyse de l’eau, sur l’origine des deux ressources de base, l’électricité et l’eau.

Le processus d’implantation n’en est qu’à ses débuts mais il risque fort d’être bloqué ou à tout le moins ralenti dans la mesure où, suite à la décision du juge des référés, tous les travaux sur la ZAC sont suspendus. Pour mettre fin de façon constructive à cette situation nous réitérons donc notre demande de rencontre avec les décideurs de la ZAC et notamment M. Ramond, président du conseil départemental, ainsi que notre proposition d’associer des représentants des habitants du territoire (dont le Collectif Stop TERRA 2) au comité d’engagement et de suivi des Portes du Tarn.


[1] https://www.environnement-magazine.fr/energie/article/2022/06/16/139972/h2v-planifie-nouveau-site-production-hydrogene-renouvelable-occitanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.